« La coexistence active »

25 janvier 2015

« Les temps sont accomplis » sont les premiers mots de Jésus dans l’Evangile de Marc.
Certains n’ont pas attendu le 7 Janvier pour « accomplir » ! Voici une belle expérience de coexistence née dans un groupe de jeunes qui ne veut pas se laisser prendre par le peur ou les idées !

« La réalité est plus grande que l’idée », Pape François, La joie de l’Evangile n°231

« Notre intuition réside dans la prise en compte du constat irréductible que la France est un pays pluriel. Ce pluralisme est visible à tous les niveaux : culturels, linguistiques, générationnels, religieux et « convictionnels ». S’il a trop souvent été considéré comme un
obstacle à franchir, nous croyons au contraire que le pluralisme est un atout central de l’unité nationale.

Ce que nous appelons la Coexistence Active est ce savoir-être essentiel qui demande à chaque individu de ne faire l’économie ni de son identité, ni de son ouverture aux autres. La société a besoin de citoyens capables d’être fermes et enracinés dans ce qu’ils sont et en même temps capables de respecter l’autre tel qu’il est avec la richesse de sa conviction. La Coexistence Active refuse d’un même mouvement tout ce qui s’apparente à du prosélytisme ou à du syncrétisme. Le choc des civilisations et le relativisme sont deux maux qui ne permettent pas un véritable vivre-ensemble dans un climat serein.

Notre devise « Diversité dans la foi, Unité dans l’action » nous invite à construire l’unité autour de ce que nous faisons en préservant la riche diversité de ce en quoi nous croyons.(…) Croyants ou non croyants, pratiquants ou non pratiquants, religieux ou non, nous sommes profondément différents dans nos convictions mais nous pouvons et devons travailler ensemble. Ce travail commun, cette unité dans l’action, nous la vivons à trois niveaux dans nos 20 groupes locaux : par le dialogue, par la solidarité et par la sensibilisation (…).

Le pôle dialogue vise à une meilleur connaissance de soi et des autres.
On peut y organiser une visite de lieux de cultes, un débat, une conférence, un repas partagé un soir de fête, une exposition ou une séance de cinéma. Tout est bon pour trouver un prétexte à la découverte de ce qui fait que l’autre est différent de moi. Le pôle solidarité vise à offrir des expériences de services à des jeunes qui ne partagent pas la même identité ou la même conviction. Lorsqu’ils disent « je suis » ou « je crois » ils sont d’accord pour ne pas être d’accord. Mais lorsqu’ils disent « je fais » ils le font ensemble au profit de l’intérêt général. Auprès des personnes âgées, des sans-abris ou des orphelins, par le biais du don du sang, de la collecte de vêtements ou de jouets ....

Le pôle sensibilisation quant à lui offre des ateliers et des outils de lutte contre les préjugés. En allant rencontrer collégiens, lycéens,
étudiants ou entrepreneurs, les jeunes de Coexister peuvent témoigner de leur expérience au sein d’un groupe et porter haut le message de la coexistence active au service du vivreensemble(…) »

Pour aller + loin : http://www.coexister.fr/