Les cellules paroissiales d’évangélisation

27 septembre 2015

Cellules paroissiale d’Evangélisation ?

Sans faire de bruit, 8 cellules (petits groupes motivés et curieux) se retrouvent toutes les semaines en période scolaire pendant 1h30. Chaque groupe est animé -parrainé par un responsable (leader) au service de ce petit groupe. Une fois par mois au minimum, les 8 « leaders- serviteurs » se retrouvent en cellule-guide* pour prier-louer,
pour partager ce que le Seigneur fait dans nos vies, pour se réconforter et se laisser enseigner par la Parole de Dieu et le Charisme de cette communion en Eglise. Les jeunes adultes ou moins jeunes qui veulent rejoindre un de ces petits groupes pour vivre une rencontre fraternelle et intergénérationnelle sont les bienvenus ! 

Nous le constatons à tous les niveaux, si nous voulons créer un lien profond et durable entre les personnes, à l’image d’une famille, nous sommes invités à nous retrouver « en petits groupes ». De la vie ordinaire en famille, en paroisse, aux situations extraordinaire comme l’accueil de familles de réfugiées, nous devons nous regrouper pour partager et tisser des liens plus étroits et plus féconds. Les Cellules Paroissiales d’Evangélisation qui se réunissent toutes les semaines ont été encouragées par le Pape François, ce 5 Septembre à Rome. 

Ecoutons-le nous donner le sens de ces petits groupes qui sont au cœur de notre vie paroissiale. « Par votre engagement quotidien, et en communion avec les autres réalités ecclésiales, vous aidez la communauté paroissiale à devenir une famille dans laquelle se retrouve la réalité riche et multiforme de l’Église (cf. Lumen Gentium, 8). Se rencontrer dans les maisons, pour partager les joies et les attentes qui sont présentes dans le cœur de chaque personne, est une authentique expérience d’évangélisation qui ressemble beaucoup à ce qui se produisait dans les premiers temps de l’Église. Saint Luc le rappelle dans les Actes des apôtres, quand il indique que les croyants « chaque jour, d’un même cœur, fréquentaient assidûment le Temple, rompaient le pain dans les maisons, prenaient leurs repas avec allégresse et simplicité de cœur ; ils louaient Dieu et avaient la faveur du peuple tout entier » (2, 46-47).

Dans les « Cellules », vous désirez faire vôtre ce style de vie communautaire, capable d’accueillir tout le monde sans juger personne (cf. Evangelii Gaudium, 165). Notre juge, c’est le Seigneur et, s’il te vient sur les lèvres une parole de jugement envers un autre, ferme ta bouche. Le Seigneur nous a donné un conseil : « Ne jugez pas et vous ne serez pas jugés. » Vivre avec les autres dans la simplicité, accueillir tout le monde. Pourquoi accueillir tout le monde ? Afin d’offrir l’expérience de la présence de Dieu et de l’amour fraternel. L’évangélisation ressent fortement l’exigence de l’accueil, de la proximité, parce que c’est un des premiers signes de la communion dont nous sommes appelés à témoigner, parce que nous avons rencontré le Christ dans notre vie. Je vous encourage à faire de l’Eucharistie le cœur de votre mission d’évangélisation, afin que chaque « Cellule » soit une communauté eucharistique où rompre le pain équivaut à reconnaître la véritable présence de Jésus-Christ au milieu de nous. Vous y trouverez toujours la force pour proposer la beauté de la foi parce que, dans l’Eucharistie, nous faisons l’expérience de l’amour sans limite, et nous donnons le signe concret que l’Église est « la maison paternelle où il y a une place pour chacun avec sa vie difficile » (Evangelii Gaudium, 47). Ce témoignage : l’Église est la maison paternelle. Il y a de la place pour tous. Dans l’Évangile, Jésus dit : « Appelez les bons et les mauvais, tous, sans différence. »

Cette année, les 6 et bientôt 7 Cellules accueilleront les familles qui demanderont la préparation au baptême et au mariage. Ces petits groupes accueilleront d’une certaine manière des « étrangers » ! Réjouissons-nous de les accueillir comme le Christ…

Père Charles-Bernard